Réglementation thermique : obligation d’établir une attestation à l'achèvement des travaux de bâtiments existants – CENTURY 21 Cabinet Ducatez – Agence immobilière à CASTRIES
Bienvenue chez CENTURY 21 Cabinet Ducatez, Agence immobilière CASTRIES 34160

Réglementation thermique : obligation d’établir une attestation à l'achèvement des travaux de bâtiments existants

Publiée le 10/05/2012

Pris en application de l'article 1er de la loi Grenelle 2, un décret n°2012-490 du 13 avril 2012 définit le contenu de l'attestation à établir à l'achèvement des travaux de réhabilitation thermique de bâtiments existants et soumis à autorisation de construire.

 

L'obligation d'attester la prise en compte de la réglementation thermique RT 2012 pour les bâtiments existants s'impose à toutes les autorisations de construire (déclaration préalable et permis de construire) déposées à compter du 1er janvier 2013.

 

Les maîtres d'ouvrage réalisant des travaux de réhabilitation soumis à autorisation de construire sont tenus de fournir à l'autorité compétente, à l'achèvement des travaux, un document attestant du respect de la réglementation thermique en vigueur. Cette attestation doit être établie, selon les catégories de bâtiments et de travaux, par un contrôleur technique, une personne répondant aux conditions exigées pour réaliser le diagnostic de performance énergétique, un organisme ayant certifié la performance énergétique du bâtiment dans le cadre de la délivrance du label « haute performance énergétique » ou enfin par un architecte.

 

Les travaux de réhabilitation thermique définis à l'article R. 131-26 du Code de la construction et de l'habitation s'applique aux bâtiments résidentiels et tertiaires dont la date d'achèvement est postérieure au 1er janvier 1948, d'une surface hors oeuvre nette supérieure à 1.000 m2 et dont le montant des travaux de rénovation thermique est supérieur à 25% de la valeur du bâtiment hors foncier. Pour ces rénovations lourdes, l'attestation requise doit justifier  la prise en compte « des exigences portant sur la consommation conventionnelle d'énergie primaire du bâtiment en projet pour le chauffage, le refroidissement, la production d'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les auxiliaires de chauffage, de refroidissement, d'eau chaude sanitaire et de ventilation. »

Elle porte également sur « les caractéristiques minimales des matériaux et équipements d'isolation et des systèmes énergétiques » définies par arrêté ministériel. Enfin, est comprise dans ce document la prise en compte de « la température intérieure conventionnelle pour certains types de bâtiment précisés par arrêté. »

 

Pour les travaux de réhabilitation thermique définis à l'article R. 131-28, l'attestation prévue à l'article R. 134-28-2 justifie la prise en compte des exigences « portant sur les caractéristiques thermiques et les performances énergétiques des équipements, installations, ouvrages ou systèmes installés. »

 

L'attestation prévue à l'article R. 131-28-2 est établie par l'une des personnes suivantes :

  • une personne rĂ©pondant aux conditions exigĂ©es pour rĂ©aliser le diagnostic de performance Ă©nergĂ©tique prĂ©vu Ă  l'article L. 134-1 dans le cas d'une maison individuelle ou accolĂ©e ;
  • un contrĂ´leur technique mentionnĂ© Ă  l'article L. 111-23, pour tout type de bâtiment ;
  • un organisme ayant certifiĂ©, au sens des articles L. 115-27 Ă  L. 115-32 du code de la consommation, la performance Ă©nergĂ©tique du bâtiment ou de la partie du bâtiment rĂ©habilitĂ©e dans le cadre de la dĂ©livrance d'un label de « haute performance Ă©nergĂ©tique », pour tout type de bâtiment ;
  • un architecte au sens de l'article 2 de la loi n° 77-2 du 3 janvier 1977 sur l'architecture, pour tout type de bâtiment.

 

 

Un arrêté à paraître définira les éléments d'information que le maître d'ouvrage doit, en fonction des catégories de bâtiments et de travaux, fournir aux personnes précitées afin de permettre l'établissement du document.

 

Lorsque l'opération soumise à autorisation de construire comporte à la fois des travaux portant sur des parties nouvelles d'un bâtiment existant et des travaux de réhabilitation thermique de ce bâtiment, deux attestations sont fournies conformément aux articles R. 111-20-3 et R. 131-28-3, respectivement pour la partie neuve et la partie existante du bâtiment concerné.

 

Source : Décret n° 2012-490 du 13 avril 2012 relatif à l'attestation à établir à l'achèvement des travaux de réhabilitation thermique de bâtiments existants et soumis à autorisation de construire (JORF n°0090 du 15 avril 2012 page 6925 - texte n° 22)

Notre actualité

  • BRADERIE de l'association "C'EST POUR ...
    L'association Castriote "C'EST POUR VOUS" organise une braderie de 9 h Ă  17 h du 9 Avril au 11 Avril 2021. Vous trouverez des vĂŞtements, livres, jouets, bibelots..... venez nombreux [Lire la suite]
  • Le nouveau DPE arrive !
    Le nouveau DPE arrive ! Deux ans après le vote de la loi ELAN qui rendait opposable le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) pour 2021, nous sommes sur la dernière ligne droite. Oublions les Etiquettes Energies « vierges » sur les annonces de vente et de location ou les DPE non représentatifs de la qualité d’un bien. Un nouveau DPE a été mis au point, plus fiable, plus visible. A partir du 1er juillet 2021, tous les DPE devront être réalisés selon la nouvelle méthode et présentés avec les nouvelles étiquettes. Un outil indispensable aux ambitions actuelles en matière de rénovation énergétique. [Lire la suite]